0

Glossaire de psychologie sociale

Bulle de filtres, Eli Pariser (militant d’Internet) – désigne à la fois le filtrage de l’information qui parvient à l’internaute par différents filtres ; et l’état d' »isolement intellectuel » et culturel dans lequel il se retrouve quand les informations qu’il recherche sur Internet résultent d’une personnalisation mise en place à son insu.

Chambre d’écho, John Scruggs (lobbyiste chez Philip Morris), 1998 – situation dans laquelle l’information, les idées, ou les croyances sont amplifiées ou renforcées par la communication et la répétition dans un système défini. John Scruggs, lobbyiste chez le cigarettier Philip Morris, décrit en 1998 deux mécanismes de ce qu’il appelle les « chambres d’écho ». Le premier consiste en la répétition d’un même message par différentes sources. Le second mécanisme consiste en la diffusion de messages similaires mais complémentaires par une seule source. Scruggs décrit la chambre d’écho comme stratégie pour augmenter la crédibilité de certaines informations au regard d’une audience cible.

Dépendance au sentier (path dependence), Paul Pierson, 1994 – « une fois établis, les modèles de mobilisation politique, les règles du jeu institutionnel et même les façons de voir le monde politique vont souvent auto-générer des dynamiques auto-renforçantes ». Des particularités historiques, justifiées à une époque mais qui ont cessé d’être optimales ou rationnelles, peuvent perdurer parce que les changer impliquerait un coût ou un effort trop élevé à un moment, alors que ce changement pourrait être payant à long terme.

Force des liens faibles (strength of weak ties), Mark Granovetter, 1973 – « les liens faibles servent bien souvent à jeter des ponts locaux entre des ensembles d’acteurs qui autrement seraient isolés, ou encore qui ne pourraient se rejoindre que par des détours beaucoup plus longs ». Ces « ponts locaux » créent des chemins plus nombreux et plus courts vers l’information stratégique. Puissance de l’altérité.

Spirale du silence, Elisabeth Noelle-Neumann, 1974 – l’individu est sensible à son environnement social. Si ses opinions se retrouvent à contre-courant de l’opinion publique, véhiculée par les médias de masse, l’individu, face à la crainte de se retrouver isolé dans son environnement social, aura tendance à taire son avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *